WE de la St Jean : Saguenay, Grands Jardins et Malbaie

C’est la fête nationale du Québec et grâce à ça, nous avons un week-end de trois jours youhou ! Nous partons en direction du Nord Est pour faire 3 parcs nationaux : Saguenay, Grands Jardins et Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie.
On rejoint dès le jeudi soir Elisabeth et Julien dans leur logement à Tadoussac pour être opérationnels dès le lendemain matin. Les 6h de routes se font tranquillement. On apprécie les couleurs oranges et roses du ciel de fin de journée notamment entre l’île d’Orléans et Charlevoix.

map Saguenay lac Saint Jean

Saguenay

La route le long de la rivière de Saguenay est très jolie. Un vrai plaisir de conduite avec la route ne cessant de monter descendre. L’asphalte vire vers le gris blanc et il est marqué de sa ligne jaune centrale. Elisabeth nous partage sa passion des ponts couverts en bois (La petite maison dans la prairie revival !) lors d’un petit arrêt bucolique.

Rivière Saguenay - Bélugas
Rivière Saguenay – Bélugas

Nous faisons une seconde halte à l’anse de Roche pour nous donner un aperçu des dimensions de la rivière et voir l’entrée du Fjord. Plus loin, nous nous arrêtons près de la baie Ste Marguerite pour une balade vers la halte des bélugas. Nous arrivons au bon moment, une ranger installe le poste d’observation car les mammifères sont présents aujourd’hui dans la baie. Nous nous amusons avec les jumelles et longues vue pour trouver ces baleines blanches. Nous pouvons les trouver avec leur dos très blanc qui reflètent le soleil mais à ne pas confondre avec l’écume des vagues. Il sont une dizaine environ et remontent toutes les 15mn à la surface. Ils ne sont plus que 900 à ce jour au Québec. Jadis, ils ont été massacré car on pensait qu’ils consommaient trop de poissons.  Aujourd’hui la pollution et peut-être leur mal être ne suffit pas à régénérer la population. Les petits atteignent peu souvent l’âge adulte et les femelles n’ont des portées que tous les 2-3 ans.

Rivière Saguenay - Kayak
Rivière Saguenay – Kayak

Pour continuer à découvrir le secteur Saguenay, nous partons en kayak biplace dans le Fjord à Ste Rose du Nord. Nous débutons dans l’après-midi, ce qui est parfait car le vent s’est calmé et la rivière est plate. Nous longeons les falaises et notre guide Maude nous montre des traces blanches sur les roches. Ce sont les marques de la glace laissées pendant l’hiver. Les arrêts trop longs près de la rive nous rappellent que les bestioles ne sont jamais loin et toujours prêtes à nous attaquer. (Elisabeth en a fait l’amère expérience en haut du Mont du Lac des Cygnes la veille avec un dos bien « entamé »). Malgré ça, on pique une tête pour se rafraîchir

Après une belle escapade aquatique, on retourne vers le village où se tiendra un petit concert à l’auberge qui organisait les sorties en kayak. Petite assemblée de locaux et ambiance bien déchainée pour fêter la St Jean. Même au milieu de nulle part, l’ambiance est assurée.

Un peu de repos dans notre Airbnb avec une vue des plus correctes pour profiter du petit déjeuner en terrasse puis nous repartons vers Saguenay et le Lac St Jean.

Ste Rose du Nord - AIRBNB matin
Ste Rose du Nord – AIRBNB matin

Finalement, après avoir roulé jusqu’au Lac, rien d’extraordinaire à voir dans le temps qui nous restait et le bord du lac est même difficilement accessible car des campings monopolisent l’accès en faisant payer l’entrée…C’est donc ici qu’on se sépare avec Elisabeth et Julien qui se dirigent vers la Mauricie et nous vers le parc des Grands Jardins.

Grands Jardins

Arrivés vers 16h au pied du Mont du lac des Cygnes, nous craignons que l’orage qui nous suit depuis Saguenay ne craque pendant notre randonnée mais au vu des conseils sans alerte des rangers (l’orage, ça passe, les ours de nuit, ça passe..), on se lance sur un bon rythme pour une heure de montée. Une fois en haut, la vue est vraiment époustouflante et le nuage noir flirte avec les sommets sans craquer, facile !

25062016-P1070110 (Copier)
Grands Jardins – Mt du Lac des Cygnes

On se retrouve très vite tout seuls en haut et on se gave des paysages à 360°. Il est temps de repartir pour aller installer notre tente au bord de l’étang Malbaie, toujours au cœur du parc des Grands Jardins. Juste avant que la nuit tombe, la tente est en place et le feu de bois démarré, tout ça couvert des pieds à la tête pour éviter les moustiques venus en nombre pour nous accueillir. On se replie assez vite dans la tente pour éviter les voraces qui n’attendront que notre sortie au matin.

Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie

Après l’échauffement de la veille, il est temps de s’atteler à l’Acropole des Draveurs qui est l’une des ascensions avec le plus de dénivelée au Québec. Nous nous dirigeons pour cela au Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie. Nous laissons notre voiture au parking et un bus nous emmène au début de la « balade » comme disent les Corses. Amusant le trajet car il se fait dans des bus d’école jaunes conduits par des petits vieux qui auraient passé depuis un moment l’âge de la retraite. Ne pas hésiter à crier pour indiquer de descendre car il n’entend pas trop et on se faire gronder hehe. Au niveau acuité visuelle il est bon, enfin on a bien rasé un rocher dans un virage mais ça passe !

C’est parti pour les 800 mètres de dénivelé. On se met tout de suite dans un bon rythme et on rattrape les passagers des bus précédents à coup de grosses suées. Au sommet, on observe la chaîne de montagnes des Laurentides qui s’étend au-delà du Mont Tremblant. Ce sont les plus vieilles montagnes au monde, plus de 1 milliard d’années, elles mesuraient 9000 mètres de haut ! Les chaînes de montagne ont été creusées par la glace et ont formé des gorges. L’érosion via les intempéries a aussi façonnée le paysage. Les montagnes ne mesurent plus que 1200 mètres au plus haut point, à l’Acropole nous sommes à 1048m.

Hautes Gorges - Acropole des Draveurs
Hautes Gorges – Acropole des Draveurs

Si on y prête attention, le glacier a laissé des traces de son passage et on peut voir des lignes droites sur plusieurs rochers. La glace a aussi façonné le paysage et laissé une rivière mais attention ce n’est pas un fjord contrairement à Saguenay. En effet, pour que ce soit un fjord, la rivière doit se jeter directement dans l’eau salée et elle doit mesurer plusieurs centaines de mètres de profondeur.

Pour l’origine du nom « Acropole des Draveurs », il faut se rappeler que le Saint Laurent était utilisé pour acheminer le bois en le faisant flotter sur des assemblages de plusieurs kilomètres. Les draveurs étaient les « pilotes » de ces embarcations (to drive en anglais)

Trois sommets sont accessibles et permettent d’avoir différents points de vue, magnifique ! D’un côté, nous surplombons les gorges avec ces hautes falaises de roche et nous apercevons les kayaks rouges descendant la rivière.
De l’autre, vue sur des lacs qui donnent envie de s’y détendre après cette randonnée bien sportive. Il parait qu’en 2012 des caribous vivaient dans le coin. On voit d’ailleurs des traces de leurs anciens sentiers sur le mont en face de nous.
Bon cette rivière nous nargue, descendons prestement pour nous y prélasser !

Pour le retour vers Montréal nous prenons la route longeant la côte entre Malbaie et la baie Saint-Jean. La route est très vallonnée et passe par pleins de villages où il semble y faire bon vivre.
Cette excursion était vraiment géniale et nous donne envie de nous enfoncer un peu plus dans cette direction. Ce sera en septembre lors de notre virée vers la Gaspésie !

On termine par le mot des invités, la vidéo et les photos (avec l’aimable participation de ma chère sœur :-))

WhatsApp-Image-20160704Ce que nous retenons en premier de notre séjour au Québec, c’est l’accueil des habitants. Chaleureux, généreux, simples… Le contact est facile et on ne se prend pas la tête. « Sentez vous bien à l’aise » qu’ils nous disent, et c’est le cas! Pas besoin de verrouiller (barrer) les portes ni surveiller nos affaires, la confiance règne.
Ensuite nous restent en tête les magnifiques paysages. Du vert partout, un peu de bleu, des grands espaces, une faune sauvage qui se laisse apercevoir (entendre le cri d’un orignal et voir un ours pendant une rando c’est juste génial!).
Et puis bien sûr, le bonheur de revoir mon frère et de partager des moments « à part » (le concert de la St Jean restera un grand moment!).
Quant à New-York, c’est la ville des superlatifs. Bien plus facile à découvrir que nous l’imaginions, elle a de nombreux visages. Tantôt imposante, lumineuse et étourdissante à Times Square, tantôt humaine, tranquille et verte du côté de Greenwich village. Ses multiples facettes se mélangent en permanence y compris au niveau de la nourriture, loin de l’unique hamburger.
Nous sommes tombés sous le charme de ces 2 destinations pourtant très différentes.
On peut autant s’extasier devant une forêt d’arbres que de buildings!


Musique – Darius Rucker – Wagon Wheel

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

5 Commentaires

  1. claire dup dit : Répondre

    superbe ! encore de biens belles couleurs et de beaux sourires en famille !!
    merci de nous remontrer le ferry entre la baie sainte catherine et tadoussac ou encore la superbe vue du mont du lac des cygnes 😉 accompagné de la belle casquette bleue ^^
    on vous embrasse les copains !!

  2. zabeth dit : Répondre

    On ne se moque pas des ponts couverts!! 😉 C’est super de revoir tout ça en musique.
    Très belles images de l’acropole des draveurs!

  3. OY dit : Répondre

    Ça laisse rêveur, week end bien optimisé en tout cas. Merci pour avoir partagé ce moment

  4. AMCarlier dit : Répondre

    Une nouvelle page particulièrement révélatrice de votre capacité d’organisation …. des jalons, des rencontres, un tronçon commun avec Elisabeth et Julien, des randonnées …. et des talents d’écriture, de montage et de photographie pour partager vos découvertes. MERCI

  5. Oyer Pascale dit : Répondre

    Encore de belles images que nous decouvrons que de rêves et cette musique très relaxante qui nous conduit avec vous ces trois parcs.
    Merci.

Laisser un commentaire