Véhicule pour l’Amérique du sud

Acheter ou louer un van en Amérique du sud ?

Vaste question ! Dans nos différentes recherches, nous avons remarqué que sur les dernières années, la sécurité dans les pays ainsi que certaines réglementations ont évoluées. Il est maintenant plus simple de voyager en dehors des sentiers battus au Chili et Argentine mais il devient plus difficile de faire l’acquisition de véhicule et de traverser les frontières avec son propre moyen de transport.

Nous avons vite relevé que le Chili est le meilleur pays pour faire l’acquisition de bons véhicules adaptés au road trip. Ils sont mieux entretenus et moins chers. En même temps, le Pérou et la Bolivie restent deux pays où il est fortement déconseillé de conduire soi-même à cause des routes impraticables et d’explorer en dehors des zones touristiques.

Voici notre comparatif pour nous aider à choisir notre moyen de locomotion. Ce sont nos commentaires, ils peuvent être différents selon les types de voyage et des attentes de chacun.

Acheter un campervan Louer un campervan + bus
Capacité à aller dans tous les pays

Plus de chance de pouvoir voyager partout et d’être totalement libre.

Mais on peut toutefois avoir des soucis en sortie du Chili en allant vers le Pérou ou la Bolivie. Il semble que le Chili évite que ses véhicules sortent du pays. Il faudra sûrement tester à plusieurs postes de douanes.

Au départ nous avons identifié trois choix de location :

  • Louer un véhicule et tenter de passer les frontières.
  • Louer des véhicules différents dans trois pays : Pérou, Bolivie et Chili.
  • Louer uniquement pour le Chili Argentine et faire le trajet classique touristique en bus au Pérou et Bolivie.

Mais on a relevé que pour franchir les frontières, les agences de location doivent fournir un papier. Seule une agence au Chili fourni un papier pour aller en Argentine. Il  n’y a pas d’autorisation vers le Pérou et la Bolivie car il semble qu’ils jugent qu’il y a trop de risques importants de vol de véhicule et que les routes sont très détériorées.

Selon ce constat nous retenons que le 3e choix :  Louer uniquement pour le Chili Argentine et faire le trajet classique touristique en bus au Pérou et Bolivie.

Fiabilité du véhicule Le véhicule ne sera pas neuf, malgré le contrôle à effectuer à l’achat il nous faudra sûrement débourser pour remplacer quelques pièces.  Cette incertitude pourrait être stressante sur certaines routes difficiles. Les véhicules en location au Chili sont récents et sont vérifiés complètement à chaque voyage. L’assurance tout risque proposée participe à améliorer la fiabilité et à nous rassurer sur les routes.
Temps consacré Très chronophage : post achat pour trouver le véhicule à distance (surtout pour 3 adultes car les véhicules mode combi sont principalement pour 2), sur place pour effectuer toutes les démarches administratives qui se sont compliquées en 2015 (voir paragraphe plus bas), pour la préparation du véhicule, pour la revente. En cas de panne, il faut également consacrer du temps pour trouver comment réparer le véhicule selon le lieu où on se trouve. Tout peut se faire à distance pour la location. Le van choisi sera directement adapté pour nous trois. En cas de panne, un seul numéro d’assistance pour intervenir rapidement.

Le réseau de bus et très bien développé. Il nous sera aisé de circuler au Pérou et en Bolivie.

Coûts

Ce scénario doit être le plus rentable en termes de coûts sauf dans le cas où le véhicule est totalement hors d’usage et ne peut être revendu. Le coût total ne pourra cependant être obtenu qu’à la fin du voyage.

Les frais d’entretien et de réparation au fil du voyage nous permettront d’augmenter nos chances à la revente.

Des équipements seront sûrement à acheter et ils ne viendront pas augmenter la plus value du véhicule, juste le rendre plus attractif (e.g couchages, ustensiles de cuisine, chaises, tables…).

De manière macro :

  • Achat  9000 € (dont administratif + aménagement + contrôles)
  • Entretien réparation 2000 €
  • 1000 € d’essence pour Pérou Bolivie (pour comparer avec l’autre scénario)
  • Revente 7000 €

Soit 1650 € à débourser chacun.

Les coûts sont bornés il n’y aura pas de surprise.

Le devis total pour le Van avec assurance plus vignettes pour 3 mois est à 5600 €.

Auquel s’ajoute les trajets en bus en Bolivie et Pérou que nous estimons à 1500 € pour trois. L’avantage est que ça comprend l’essence pour les 2 mois.

Soit 2350 € à débourser chacun.

Pour nous aider à décider du scénario de locomotion, il nous faut nous rappeler nos objectifs  de voyage en Amérique du sud:

  • Changer le quotidien et nos habitudes en créant une vrai rupture en partant à l’étranger.
  • Avoir une période de liberté totale pour avancer au rythme des envies.
Roulement de tambour….. ! Nous avons choisi de nous lancer dans l’aventure d’acheter un Van ! Cela nous fera un vrai challenge et viendra vraiment changer nos habitudes de voyage. Par la passé nous avons déjà loué un Van et pris les bus pour nous déplacer. Surtout, cela nous permettra d’atteindre notre objectif du besoin de liberté. Merci Martin pour ton retour sur l’achat de ton van en 2015 à Santiago, ça nous a rassuré :). Notre itinéraire se base donc sur ce scénario.

Si l’acquisition du van s’avère trop difficile, nous pourrons facilement rebondir sur le deuxième scénario en adaptant l’itinéraire et commençant la location au nord du Chili à partir de fin novembre.  

Nous nous donnons jusque fin juillet pour trouver le van espéré.

VanTente

Comment acheter un véhicule au Chili en 2016 ?

Dans cette section, nous récapitulons les informations que nous avons pu glaner et nous les compléterons en septembre à notre arrivée à Santiago ! Les éléments sont adaptés à la nouvelle loi chilienne en 2015 concernant l’achat de véhicule pour les étrangers.

Étapes à suivre avant achat pour avoir vos papiers

  • Tout d’abord avoir une adresse au Chili (un ami ou l’hôtel).
  • Avoir son passeport et son visa chilien.
  • Pour faire un achat au Chili, il faut tout d’abord un matricule national le RUT (Rol Unico Tributario). Nouveauté 2015, il faut maintenant être coopté par un local pour obtenir ce numéro. Cette personne aura une responsabilité légale sur vous ce qui peut dissuader votre contact à vous aider. Soit vous avez un ami sur place ou le mieux peut-être est de faire appel à quelqu’un sur place qui propose ce genre de service et qui connaît bien le process. Prérequis étant de bien parler espagnol !
  • Aller au service des impôts, chercher SII office. Indiquer que vous souhaitez acheter un véhicule et pour cela il vous faut un RUT appelé extrajeno RUT. Le formulaire est F4415.1 et il faudra aussi le formulaire PARM (Poder Administrator Representante o Mandatario). En cas de soucis, insister que c’est bien un RUT pour touriste et que vous êtes bien dans votre droit d’acheter un véhicule.
  • Avec ces documents, aller chez un notaire avec le contact chilien. Il pourra alors vous fournir le RUT, votre contact devra également signer des papiers. Il vous faudra donner quelques euros, environ 3000 pesos chilien.
  • Retourner ensuite au SSI office (attention aux horaires d’ouvertures). Donner votre RUT temporaire qui sera valide 3 mois et ils feront la demande pour avoir un RUT plastifié qu’il faudra surement revenir chercher à l’office. La carte définitive pourra être livrée plusieurs semaines après.

Étapes pour faire l’acquisition d’un véhicule

  • Trouver la perle rare en utilisant différents sites tels que drivetheamericas.com, voyageforum.comwww.chileautos.cl.
  • Vérifiez les antécédents de la voiture (amendes en cours, etc…).  Vérifiez qu’elle possède les documents nécessaires à la vente (permiso de circulacion, seguro, certificante de emissiones contaminants, certificado de revision tecnica)
  • Si besoin faire une visite technique avant l’achat Pré Compra en cas de doute sur le véhicule.
  • Lorsque la voiture est d’occasion, il n’y a pas de changement de plaques, vous gardez les mêmes.
  • Aller chez le notaire avec le vendeur pour avoir le compromis de vente (compraventa). Amenez votre RUT provisoire et votre passeport ainsi que celui du vendeur. Cela coûtera environ 120,000 pesos soit 150€.
  • Penser à demander  au notaire une autorisation de sortie du territoire (transferia)  si vous souhaitez voyager dans les 3 semaines qui suivent l’achat de votre véhicule car le « pardon » (titre du véhicule) ne sera pas encore édité, ni votre RUT définitif.

Pour circuler avec le véhicule

  • Vous utilisez durant le premier mois le certificat d’immatriculation (Certificado de inscription RNVM) de l’ancien propriétaire et le papier du notaire jusqu’à ce que votre certificat d’immatriculation arrive à votre adresse au Chili.
  • Avoir le certificat du contrôle technique sur le pare-brise (Certificado de Revisión Técnica).
  • Avoir une assurance notamment pour en dehors du Chili (SOAP).
  • A Santiago, il sera nécessaire d’avoir un Televia/TAG installé sur le pareprise pour entrer automatiquement sur les autoroutes. De notre côté nous ne resterons pas donc nous prendrons un papier temporaire.
  • Pour passer les frontières, il peut être nécessaire de discuter avec le responsable et de préciser que c’est temporaire d’aller au Pérou ou en Bolivie. Il faudra peut-être essayer plusieurs points de passage.

Comment louer un véhicule en Amérique du sud ?

On avait été super content de notre location du van Jucy Condo aménagé pour 4 en Nouvelle Zélande alors on a regardé aussi ce qui se faisait pour l’Amérique du Sud. Nous avons trouvé la société Wickedcampers qui offre différentes prestations à travers le monde et notamment pour l’Amérique du Sud.

Plusieurs avantages :

  • Le van est tout équipé et sera adapté à votre besoin (par exemple un van pour 3 adultes).
  • Plusieurs agences sont présentes en Amérique du Sud pour pouvoir prendre et déposer le véhicule à des endroits différents.
  • Le site en ligne permet d’obtenir rapidement un devis pour que vous puissiez borner votre budget transport. Les échanges par mail permettent aussi d’avoir rapidement des informations.
  • Une assurance est proposée avec une prise en charge rapide en cas d’incident.
  • Il est peut être possible de choisir le design de son van !

Cependant le gros inconvénient et qu’il n’est possible d’aller qu’au Chili et en Argentine avec cette société… Elle ne délivre pas les autorisations pour passer les frontières et aller dans les autres pays.

Nous n’avons pas trouvé de service équivalent au Pérou et en Bolivie.. Le déplacement en bus reste privilégié.

Notre véhicule pour ce roadtrip ?

Dans moins de deux mois, nous débarquons au Chili !
Et bonne nouvelle, nous avons trouvé notre moyen de transport pour ce roadtrip. On vous fait un tour du propriétaire ?

Voici le Toyota 4Runner qui a déjà fait ses preuves en Amérique du Sud.
image5
Il nous permettra d’affronter les pires routes et de gravir les plus hautes montagnes. Nous le rachetons à un couple qui a voyagé avec leur fille de 7 ans pendant plusieurs mois. Celui-ci a été bien entretenu et bien aménagé, nous aurons notamment un petit frigo !

Sur le toit nous installerons une tente de 2-3 personnes qui se déplie en 2 minutes. Voici la tente sur un autre véhicule.

CarpaIV2_006

En cas d’intempérie ou de froid nous pourrons nous abriter dans une annexe pour manger. Celle-ci s’installe en dessous de la tente et elle nous servira également pour dormir au soir.

annexe AnxCarpa_03_Agua

Bien sûr nous comptons surtout sur le beau temps donc de l’autre côté du véhicule nous pourrons déployer un store. Une extension peut s’ajouter si on veut l’agrandir de 2x2m.

image2

Le coffre est configuré avec la zone cuisine avec les deux plaques de cuisson, sa bouteille de gaz, la réserve d’eau ainsi que deux caisses pour les ustensiles de cuisine et la nourriture. Une table et des chaises se glissent sous la planche de cette cuisine.

4_9

Nos sacs viendront occuper les derniers espaces vident et ils nous restera 4-5 places dans le véhicule. Nous récupérons également un jerrican d’essence plat qui viendra se glisser entre la galerie et le toit.

La famille du revendeur nous garde le véhicule à Santiago et nous aidera avec l’administration locale. Le vendeur spécialiste pour la tente et les extensions nous réserve le tout pour notre arrivée et donnera un coup de main pour l’installation.

On embarque ?

Mise à jour suite à notre arrivée : Nous avons passé avec succès l’ensemble des démarches pour l’acquisition du véhicule ! On peut enfin vous présenter notre Terremotor  !

Sources concernant la loi et l’achat de véhicule :

Sources sur les difficultés pour franchir la frontière avec un véhicule acheté :

Enregistrer

10 Commentaires

  1. zabeth dit : Répondre

    ola c’est compliqué votre affaire d’achat!!

  2. Oyer Pascale dit : Répondre

    Trop compliqué pour moi ce programme de véhicule.
    Libre à vous ! Débrouillards comme vous l’êtes la solution sera vite rétablie.
    BIZ.

  3. Manu dit : Répondre

    Costaud le TOY4RUNNER !, vous allez même pouvoir recevoir, faire un bar ou marchand ambulant ou voir même concurrencer les joueurs de flûte et moules séchées du Pérou. Vous choisissez la solution OFFENSIVE ! Good !

  4. Bonjour à tous,

    Quel beau projet, et merci pour les infos. Nous commençons un voyage en Amérique du sud et sommes actuellement au Brésil. Nous envisageons également d’acheter un véhicule au Chili pour continuer vers l’Argentine, la Bolivie, le Pérou, l’Equateur et la Colombie. On a plus ou moins compris comment ça se passait pour l’achat. Avez vous d’avantages d’informations quant à la revente du véhicule (notre but étant de la revendre en Colombie…)
    Vous connaissez peut être aussi des sites où des non-Chiliens se revendent des voitures? Peut-être pourrions nous alors la vendre à des voyageurs faisant le chemin inverse du nôtre…
    Merci pour les infos et on vous souhaite un très beau voyage!!

    Nora & Hedi

    1. Caribou et flûte de Pan dit : Répondre

      Merci pour votre message. N’hésitez pas si vous avez besoin de plus d’informations concernant l’achat. On vient de mettre à jour notre article avec une petite vidéo récente de nos 1ers jours avec notre véhicule. Concernant la revente, on va poster une annonce vers le milieu du voyage sur des sites spécialisés cités dans l’article (drivetheamerica et voyageforum) et en plus de ça on n’en parle autour de nous pendant le voyage si jamais des gens sont intéressés. A savoir que nous alons revendre le véhicule à Santiago fin février, début mars.
      Bon voyage à vous 2 !

  5. vincent dit : Répondre

    bonjour,
    merci beaucoup pour cette page (à jour) qui me rassure concernant l’achat d’un véhicule.
    En effet, désormais,il nous faut un garant … j’ai lu un témoignage d’une personne sur un forum qui m’a totalement refroidi!!
    Elle disait s’être vu refusé par le notaire la possibilité d’immatriculer une voiture car elle était touriste (en ayant un garant bien sur..)..est ce possible?
    j’envisage un voyage de 6 mois en Amérique du sud début année prochaines. je n’aimerai pas me retrouver sans voiture une fois la bas…:( ce qui serait un enfer pour organiser mon voyage dans toute l’Amérique du sud..
    J’aimerai être sur que cela fonctionne si on a un garant (même en tant que touriste..)

    1. Caribou et flûte de Pan dit : Répondre

      Bonjour et désolé pour le temps de réponse, on se déconnecte vite sur la route…on a entendu parlé dune histoire similaire sur Valparaíso. J’avoue que nous sur Santiago avec la personne qui s’est porté garant, elle a l’habitude et on n’a eu aucun soucis pour obtenir tous les papiers. On a depuis passé les différentes frontières sans soucis avec notre cher 4×4.
      Si tu veux le contact de notre garant n’hésites pas.

  6. julocusco dit : Répondre

    chers caribou et flute de plan,
    deja, BRAVO. pour le site, les infos, le récit, et l’organisation. mazette, ça maitrise.
    j’ose tenter d’exposer notre cas : c’est l’inverse de vous !

    .j’espère grandement que j’aurai une réponse….car mon projet approche dans 2 mois..

    nous sommes une famille (2 adultes 2 momes petits), vivons à cusco, et en février nous partons pour le sud chili.
    certes, ya l’avion, mais on réfléchit sérieusement à acheter un véhicule ici, cusco ou pérou, et à descendre avec puis le revendre au chili.

    quelqu’un sait il si c’est faisable, simple, et/ou compliqué ? y compris la revente au chili ?

    merci d’avance !

    bonne journée
    (car s’il est impossible à revendre un fois au Chili, on oublie, je pense…)

    julo

    1. Caribou et flûte de Pan dit : Répondre

      Salut Julo.

      Merci pour ton message ! Alors on ne connait pas forcément ton cas de figure car pour nous on a acheté au Chili et on va revendre au Chili car les procédures sont maintenant connues pour nous. On a croisé des gens qui avaient acheté au Pérou mais qui revendront au Pérou. En tout cas au niveau administratif, c’est ce qui a l’air le plus simple.
      En tout cas bonne route vers le sud chili, on le finira a cette époque-là si tout va bien.
      Rémi pour Caribou et Flûte de Pan

  7. dormeau dit : Répondre

    Bonjour,

    Merci pour votre site qui nous aide beaucoup dans notre préparation.
    Nous souhaitons arriver à Santiago début-mi novembre 2017 et acheter une voiture.
    Mais je vous avoue que cela m’inquiète un peu quand je vois toutes les démarches (et assurances dans les pays)..
    Pouvons nous communiquer par messenger ou mail? De plus j’ai lu que vous pouvez nous aider pour avoir un garant..
    Pour infos nous restons minimum 3 mois et après on verra selon les finances..

    Notre projet (un peu évasif): chili, nord argentine, bolivie, colombie.

    Merci pour votre retour,

    Alice et Florent

Laisser un commentaire