Valparaiso la « perle du Pacifique »

img-20161031-wa0014Petit arrêt de quelques jours à Valparaiso, deuxième ville et premier port du pays.
Valparaiso ou Valpo pour les locaux est une ville atypique longtemps surnommée la « perle du Pacifique », construite principalement sur ses collines garnies de maisons multicolores, d’innombrables escaliers et de ses 15 funiculaires classés au patrimoine mondial.

Nous logions sur les hauteurs dans le quartier de Cerro Allegre. Ce quartier est rempli de petits bars, restaurants, hostels et aussi des boutiques de créateurs. img-20161031-wa0022En se baladant dans les petites ruelles du quartier plein de de charme, on découvre un art mural omniprésent. Les collines de Valparaiso sont ainsi peuplées de personnages fantastiques qui s’entrecroisent et nous racontent des histoires tout au long de notre visite.
On a appris notamment (merci une nouvelle fois à tour 4 tips) que les grapheurs s’accordent la plupart du temps avec les propriétaires pour réaliser les graphs. Cela évite d’avoir des tags sauvages sur leurs murs et entraîne une certaine attraction touristique.
Au fil des ruelles, on peut tomber sur des maisons détruites par un incendie. On nous explique  que ces maisons ont subi l’incendie de 2014 mais faute d’accès praticables n’ont pu être reconstruites.

Notre visite se poursuit vers la Cerro Florida où Pablo Neruda avait décidé img-20161031-wa0020d’installer sa résidence de Valparaiso.  Baptisée la Sebastiana en hommage au bâtisseur original, Neruda l’a transformée comme ses autres maisons en ajoutant des escaliers, coins, recoins et des objets de collections très hétéroclites (de la vaisselle aux peintures en passant par un cheval de manège) au milieu de murs très colorés. Cette maison donne une vue imprenable sur Valparaiso et son port permettant à Neruda de passer du bon temps et d’écrire à sa guise. Il aura même écrit un poème sur la Sebastiana (voir ici)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

img-20161031-wa0000Fin de la parenthèse poétique, on termine la visite par la ville basse près du port avec la plaza Sotomayor et quelques bâtiments qui ont résisté au séisme de 1906 notamment le siège du Mercurio,  plus vieux quotidien en langue espagnol créé en 1827.
On retiendra de Valparaiso une ville très colorée remplie de belles murales, animée par les différents arts et dont les environs sont très prisés des habitants de Santiago (à 30 minutes seulement) cherchant un accès à la mer ou d’un endroit pour faire la fête. La suite en images :

Musique – Gente de Zona – La Gozadera

5 Commentaires

  1. zabeth dit : Répondre

    photos moins spectaculaires puisque urbaines, mais très sympas car gaies et colorées! et encore un joli montage video 🙂

  2. Pascale Oyer dit : Répondre

    Coucou,
    Valporaiso ( La Perlé du Pacifique), elle porte bien son nom avec toutes ces couleurs les maisons jusqu’aux trottoirs et ces graphs tous auss colorés, ( j’aime).
    La maison de cet écrivain Neruda doit être magnifique en déco (Damien ce cheval est splendide, auras tu assez de place dans tes bagages pour me le ramener ?…)
    La musique de la vidéo se prête bien avec le déroulement des images.
    Merci encore de me faire découvrir un autre monde. 😘

    1. Caribou et flûte de Pan dit : Répondre

      Merci pour le retour, pas toujours simple de trouver la bonne musique collant à la vidéo mais heureusement Julie est là pour aider ! Oui il y avait encore quelques objets insolites malgré le pillage qu’il y a eu par le passé dans la maison de Neruda. Le cheval nous avait beaucoup plus aussi, je me doutais qu’il te plairait 🙂

  3. Bruno OYER dit : Répondre

    Qu’elle explosion de couleurs, elles doivent refléter la joie de vivre et le dynamisme de ces habitants.

  4. Caribou et flûte de Pan dit : Répondre

    Oui on a l’impression que les habitants sont tous des artistes. Le soir il est agréable de se balader et entendre les mucisiens s’entraîner chez eux.

Laisser un commentaire