Le centre de la Bolivie de Sucre à La Paz

Le voyage se poursuit vers le centre de la Bolivie en commençant par Sucre. Nous avons enchaîné plusieurs villes dans cette zone jusque La Paz et choisi de vous les présenter rapidement, avec toujours des photos et vidéos, bonne visite !

Sucre, Maragua et Tarabuco

Musique : Chan Chan – Buena Vista Social Club

Sucre, la ville blanche

Sucre, du nom du Général libérateur, est la capitale constitutionnelle de la Bolivie, y siège donc la Cour Suprême et non sans raison, des rues entières sont dédiées aux avocats pour le plus grand plaisir de Florian. Le passé colonial de Sucre est très fort et on le ressent directement en rentrant dans le centre-ville garni de bâtiments blancs aux toits de tuile avec des balcons ouverts en bois et les nombreux édifices religieux coloniaux. Son surnom de ville blanche est donc amplement mérité vue la conservation de ses bâtiments coloniaux.

On nous avait dit, ah Sucre, on a du mal à quitter cette ville. En effet, on y est revenu à plusieurs reprises et cette ville est très agréable, propre et idéale pour se reposer.

En se baladant dans le centre, on a l’impression que cette ville est remplie uniquement d’écoliers et étudiants. la ville tranche avec Uyuni et Potosi, beaucoup plus moderne et bourgeoise et on voit moins de femmes en tenue traditionnelle (en dehors du marché où elles sont toujours là pour nous répondre avec gentillesse à nos questions…ironie ++). En parlant de tenue, des jeunes déguisés en zèbre (allusion aux zébras et donc aux passages piétons) font la circulation en ville pour sensibiliser au civisme, ils ont du travail car en Amérique du Sud jusqu’ici, mieux vaut bien regarder avant de traverser, ils ne s’arrêteront jamais 🙂

Enfin, la ville de Sucre nous permettra de nous poser dans quelques cafés sympathiques sur la place principale de la ville mais aussi de déguster l’un des meilleurs burgers de notre séjour (Ah bon vous trouvez qu’on parle souvent de burgers sur ce blog?).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Maragua et son cratère

A environ 2h30 de Sucre (dont 1h30 de piste), Maragua est situé dans une région où l’érosion est importante et nous donne des paysages impressionnants tout le long du trajet avec une couleur rouge omniprésente. Nous avons croisés plusieurs personnes qui faisaient la région en rando, souvent proposé sous ce format par les tours. Le village de Maragua en lui-même est situé au milieu d’un cratère de 8km dont l’origine reste encore mystérieuse (météorite, tectoniques des plaques…). Les formes circulaires formées sur les collines du cratère sont assez particulières et intrigantes.

Le déjeuner restera mémorable en face de l’école avec tous les enfants qui nous observent tels des extra-terrestres entrain de préparer notre repas dans notre cuisine 4×4. Les locaux parlent pour la plupart uniquement Quechua mais nous arrivons à ce qu’on nous présente le métier à tisser et quelques fossiles de dinosaures. Embarquer des gens en stop est monnaie courante ici et on sympathisera en Quechua à l’aller avec une femme et son enfant et au retour avec la maîtresse de l’école.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le marché de Tarabuco

Tarabuco est essentiellement connue pour son marché qui réuni toutes les populations du coin lors du marché dominical. De nombreux bus font le trajet jusque Tarabuco et comprennet autant de touristes que de locaux qui souhaitent se ravitailler. Ils vivent pour beaucoup de l’agriculture et du textile, ce que l’on retrouvera sur l’essentiel du marché.

On y découvre aussi des tenues assez étonnantes portées par les yamparas et tarabucos. En effet, les tenues et leurs couleurs sont souvent spécifiques aux ethnies et par exemple, la jupe ne sera pas portée de la même façon à Uyuni qu’à La Paz par exemple. Ici, ils portent des chapeaux assez uniques accompagnés d’une sorte de pancho de couleur rayé horizontalement. Je n’ai pas pris beaucoup de photos à la dérobée (on peut vite se faire insulter pour ça) mais on peut oir de belles images des tenues sur ce blog. En tout cas, que ce soit niveau textile, nourriture, souvenirs ou tout autre bricole, on trouve de tout à Tarabuco.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Santa Cruz, Ambora Parc, Samaipata, Cochabamba, La Paz

Musique : Cancion del Mariachi – Antonio Banderas

Samaipata et le parc Amboro

La petite ville de Samaipata, qui abrite encore aujourd’hui de nombreux hippies, aura été pour nous l’occasion de nous reposer et de profiter de la quiétude des environs.

Le camping que nous occupions avait son propre jardin de légumes et nous a fait savourer l’un des meilleurs petit déjeuners depuis le début de note séjour.

A proximité, nous avons pu nous balader au sein du très beau parc Amboro et nous baigner sous une belle cascade.

Samaipata nous permettra également de découvrir notre premier site Inca mais nous auront l’occasion de vous en reparler dans un prochain article.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La moderne et riche Santa Cruz

Capitale économique et plus grande ville du pays, cette ville est un peu à part en Bolivie de par son climat tropical, sa situation géographique et économique. La province a tenté plusieurs fois d’obtenir son indépendance car économiquement au dessus du reste du pays mais sans succès.

Il n’y a pas grand chose à faire à Santa Cruz à part flâner et manger et nous sommes restés sur cette ligne là. On est tombé en plein Halloween et le centre était bien animé et rempli de citrouilles et autres monstres. On se souviendra surtout qu’une mangue est tombée sur notre pare-brise à l’hostel (garez-vous là, aucun problème !), résultat le pare-brise est maintenant bien en étoile et ils n’ont même pas daigné faire un geste commercial…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cochabamba

Le nom de cette ville nous donne déjà le sourire et envie de bouger son popotin. Réputée dynamique, c’était pour nous surtout une ville de passage et nous ne sommes restés visiter qu’une journée. Cochabamba, c’est un grand marché à nouveau mais on y trouve des stands un peu particulier dans une section surnommée le marché aux sorcières. Les stands sont garnis de foetus de lama, de lamas morts et de tous les objets, bijoux ou animaux utilisés pour des cérémonies. Les questions posées aux aimables tenantes de stands sont restées sans réponse une nouvelle fois.

Vous connaissez sûrement le Christ Rédempteur qui surplombe Rio de Janeiro mais maintenant vous saurez que Cochabamba a son Cristo de la Concordia surplombant la ville et qu’il est plus grand que celui de Rio (34m contre 30) ! On accède en haut de la colline nommée « Cerro de San Pedro » par un téléphérique ou a pied pour les plus courageux et pour ceux qui ne seraient pas intéressés par la statue, la vue sur la ville reste imprenable. La statue est vraiment impressionnante avec cette vue ! En attendant de voir celle de Rio un jour…

Cochabamba est aussi le point de départ de plusieurs excursions dans la jungle et notamment le parc national de Torotoro (vivement conseillé sur la toile) mais le temps pressait pour nous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Paz

C’est vers 1h du matin que nous sommes arrivés dans la capitale de la Bolivie et autant vous dire que notre première impression n’a pas été très bonne en apercevant cette ville de nuit. Heureusement, en parcourant la ville les jours suivants cette impression a disparu.

La Paz est pour les Boliviens la capitale administrative du pays, Sucre étant la capitale constitutionnelle. Fondée le par le capitaine Alonso de Mendoza sous le nom de Ciudad de Nuestra Señora de La Paz (la Ville de Notre Dame de la Paix), la ville a prospéré grâce à sa situation stratégique sur les routes commerciales coloniales.

Au cours d’une visite guidée de la ville, nous apprendrons également qu’elle a été, depuis toujours, le siège des bouleversements politiques et sociaux qui ont marqué l’histoire du pays, comme la révolution nationale en 1952.

Notre visite de la ville nous amènera également dans un autre célèbre marché aux sorcières mais également dans de nombreuses boutiques de souvenirs.

Autre surprise de notre séjour, nous avons eu la chance d’assister à un match de catch un peu particulier puisqu’il fait s’affronter des cholitas, c’est à dire des boliviennes en tenue traditionnelle. Le show est très amusant à regarder et rassemble tous les publics dans une chaude ambiance.

Enfin, La Paz aura été surtout pour nous l’occasion de retrouver la civilisation urbaine en profitant de la vie nocture bolivienne mais aussi de découvrir un restaurant français pour nous permettre de manger de très bons mets qui commençaient à nous manquer…

 

4 Commentaires

  1. josetteoy62 dit : Répondre

    Merci de nous faire profiter de votre voyage et de vos descriptions très intéressantes. Les photos sont superbes et nous donnent un aperçu de vos découvertes. Nous profitons ainsi un peu des beaux pays que vous traversez. Bonne continuation et à bientôt pour d’ autres articles toujours bienvenus. Amitiés à tous et grosses bises à Damien

  2. AMCarlier dit : Répondre

    L’attente était justifiée !! J’admire votre capacité à « dégainer » des articles avec effet retard …. tout en gardant la qualité tant au niveau des textes que des photos et vidéos. Rendez-vous est pris pour vous accompagner au Pérou.

  3. Bruno OYER dit : Répondre

    Ce matin, au réveil, j’ai pris mon temps pour faire un saut de presque 10000 km, et me retrouver en Bolivie.
    Quel dépaysement!
    Encore une fois un article de qualité, dans lequel on se retrouve immergé au centre de paysages et coutumes qui m’étaient inconnus.
    La musique de la vidéo est très sympa et participe au dépaysement.
    Toujours beaucoup d’informations et l’insertion des diaporamas au sein de l’article est une très bonne idée, ainsi que l’alternance de photos noir et blanc, et couleur.
    Encore un grand merci pour ce beau voyage, continuez à vous émerveiller et à nous émerveiller.
    A très bientôt !

  4. Pascale Oyer dit : Répondre

    Coucou,
    Je m’inquiétais un peu de n’avoir pas de nouvelles de votre route.
    Mais cela valait le coup d’attendre un petit peu.
    Magnifiques photos et vidéos. J’apprends pleins de choses grâce à vous dans tous ces pays que vous parcourez.
    Un grand merci et à très bientôt 👱

Laisser un commentaire