L’ascension du mont Huayna Potosí en 3 jours

Ça y est nous partons pour notre 1er trek de 3 jours ! 

Et pas n’importe quel trek, notre but est d’atteindre le sommet du Mont Huayna Potosi qui culmine à 6 088 mètres…! 

Cette fois-ci pas le choix pour grimper cette montagne, il faut faire appel à des guides professionnels. 

Nous choisissons donc l’organisme High Camp Logde qui nous propose un trek de 3 jours tout compris pour 1000 bolivianos (env 130€).

Le départ est prévu pour le lundi, nous avons donc pu profiter du week end à La Paz pour faire (un peu) la fête mais également visiter la ville! 

1er jour 

Dès l’arrivée dans le bus qui nous amènera au 1er refuge, les guides trouvent que nous sommes trop chargés niveau bagages! Nous avions pourtant fait le tri avant de partir… mais bon ça n’a sans doute pas été suffisant… 

Le temps de récupérer les provisions et de faire quelques photos de la ville de La Paz, nous voilà partis pour le refuge situé à 4700m. 

Une fois arrivés au refuge, nous découvrons un dortoir sommaire (matelas a terre) où nous dormirons le soir-même. 

Place au déjeuner puis il est déjà l’heure d’enfiler notre équipement complet pour une après- midi d’acclimatation et d’entraînement pour apprendre à marcher sur la glace.

Nous grimpons donc au 1er glacier situé à 4900m et déjà nous constatons que notre souffle est plus court mais pas de quoi nous décourager! 

Une fois arrivés on s’équipe de nos crampons, casque et piolet et après quelques explications (en espagnol!) du guide on démarre...

Pour un 1er entraînement, c’est déjà assez physique mais la sensation d’accrocher la glace est vraiment excellente. 

Au cours de cette initiation, nous aurons même le droit de grimper une pente à 90 degrés et de la redescendre en rappel!

Passé l’entraînement, retour à l’auberge fatigués mais contents de cette bonne 1ère expérience. Hâte de voir la suite !

Un peu de thé à la coca, une soupe, des pâtes et nous voilà au lit à 20h ! Demain lever à 8h pour notre 1ère montée… 

2ème jour 

Il est 18h28… et nous sommes couchés dans nos duvets à 5 130 mètres. Eh oui le lever demain enfin dans la soirée est programmé à 23h30… pour un départ à 0h30..! 

Mais bon je peux prendre quelques minutes pour vous conter notre 2ème journée de trek. 

Après un petit dej programmé à 8h, il est vrai que l’on s’est un peu ennuyé car la matinée a juste servi à préparer les sacs et à déjeuner à 11h.

On commence à avoir vraiment envie de commencer surtout que nous croisons deux personnes qui sont de retour de l’ascension. L’un d’entre eux est parti avec nous lundi mais a choisi de faire le trek en 2 jours, il semble très fatigué et cela ne nous rassure pas trop…

Enfin à 12h c’est l’heure du départ… bon on n’a encore une fois pas été les meilleurs dans la préparation des sacs avec chacun un sac d’environ 15kg… la montée n’est que de deux heures mais elle risque de ne pas être facile. 

Effectivement ça grimpe pas mal pour rejoindre le 2ème refuge mais le rythme est plutôt tranquille, ce qui nous permet de reprendre notre souffle régulièrement. 

A mi parcours, on aperçoit le sommet que l’on espère atteindre le lendemain et cela nous procure une source supplémentaire de motivation ! 

On continue de grimper, le poids du sac se fait sentir mais on atteint tranquillement le refuge après 2h15 de marche. 

Nous voici donc dans notre nouvelle demeure… au cours de notre repas notre guide nous fait un peu peur avec les symptômes liés à l’altitude mais on se dit que ça ira demain…de toute façon on n’a plus le choix.

Allez au dodo il est presque 19h30 et rendez vous demain pour mon récit de cette journée qui s’annonce épique! 

3eme jour 

Réveil à 23h30 outch ca fait mal… Rémi me dit qu’il n’a quasiment pas dormi de la « nuit », cela m’étonne venant de quelqu’un qui s’endort en quelques secondes habituellement… 

Il faut se lever et « petit déjeuner ». On nous propose du thé à la coca forcément et du gâteau au chocolat…! Erf on croyait que c’était pour notre arrivée là haut..bon il faut manger quand même mais pour quelqu’un comme moi qui a déjà du mal à petit déjeuner le matin c’est dur d’avaler quelque chose à cette heure ci. 

Allez on s’équipe, il est 0h30, nous sortons et constatons qu’il ne neige pas mais que des orages ont lieux tout autour de nous. Même si le spectacle est magnifique, il n’est pas très rassurant… j’espère qu’on ne va pas se faire frapper par l’orage! 

C’est parti pour l’ascension, la première étape n’est faite que de roches mais déjà nous devons nous raccrocher à des cordes pour grimper, c’est déjà physique mais au bout de 40 minutes nous arrivons devant le glacier… 

On ne peut plus faire marcher arrière… ça commence mal j’ai du mal à mettre mes crampons heureusement que le guide vient à ma rescousse ! 

Entre temps c’est partie pour Julie et Damien, nos 2 acolytes espagnols puis on se lance avec Rémi et moi-même ! Nous avons pour chaque binôme un guide accroché à notre corde. 

La montée n’est pas évidente mais je m’attendais à pire, la neige s’accroche bien sous les crampons et en plus il ne fait pas si froid il n’y a pas de vent je me dis que cette montée peut être cool finalement… 

2h30 : Première grande pose de groupe on est posés, on mange, on rigole même et Julie râle un peu sur Damien qui n’est pas encore prêt quand il faut repartir! 

Pourtant une demie heure plus tard tout va changer… la cause : un mur de glace!

Profitant d’une autre pose notre guide décide de passer à l’offensive en doublant nos amis, bon ok je ne me sens pas encore faible mais en fait, je constate qu’il veut vraiment accélérer le rythme ! Si ce genre de montée ne me fait pas peur aux premiers abords c’est aussi parce que je sais que je peux prendre mon temps… la je sens que ça va faire mal.

Mais à cette altitude pas le choix il faut continuer…! 

Le reste de la montée va être de plus en plus dur mentalement et physiquement… je prend un coup au moral quand j’apprends que Julie a arrêté l’ascension et rebrousser chemin….nous ne serons pas à 4 au sommet dommage…

Enfin on arrive en bas de notre dernière étape! Il nous reste 200m à grimper et je ne sais pas si mon corps va réussir ce dernier tour de force! 

Décidément le guide n’est pas prêt à ralentir le rythme mais la pour cette montée il va comprendre que c’est soit il ralenti soit il porte 3 gars jusque là haut. 

Cette dernière montée est vraiment très éprouvante pour moi je sens mon cœur battre très vite dès qu’il faut grimper une grosse pierre… 

À chaque pas j’ai l’impression que je vais devoir arrêter et ne pas pouvoir aller la haut… 

A un moment donné, on croise des gens qui ont réussi et qui redescendent ils nous encouragent et félicitent mais nous disent qu’il reste encore 30 minutes… je ne sais pas si mon corps veut me faire passer un message mais je sens la nausée arriver et dorénavant je pourrais dire « j’ai vomi à 6000m d’altitude ». 

Dans ma tête je suis concentré sur ce sommet je me dis allez flo tu peux le faire c’est bientôt fini et puis 2 min après j’ai juste envie de tout stopper pour me retrouver dans un bon lit chaud… 

Et la c’est la délivrance, le guide nous dit de nous asseoir et qu’on est bien à 6088m ! Wouhou !

Je suis fatigué mais tellement heureux d’être arrivé jusqu’au bout ! Tous ces efforts pour être assis à l’un des sommets du monde, je ne réalise pas!

Pour le spectacle il faudra repasser à cause du brouillard mais bon on prend quand même quelques photos mais il faut déjà redescendre ! Il fait très froid la haut…

Sur le sommet, on apprend que Damien a arrêté l’ascension au pied de la montagne… décidément cette dernière ne nous fait pas de cadeau…

Je pensais que le plus dur était passé… je me trompais… avec la fatigue présente cette descente ne va vraiment pas être une partie de plaisir !

Notre guide qui décidément n’a pas envie de s’attarder va continuer à vouloir que l’on avance à tout prix… il va même falloir raler pour qu’on puisse prendre une photo du glacier ! 

Ces 3 heures seront vraiment difficiles pour moi, j’ai soif, je suis claqué et là j’ai juste envie de me poser ! 

Nous arrivons enfin au refuge et nous retrouvons Julie et Damien rentrés plus tôt. 

Je comprend les raisons de leur abandon, les guides qui étaient avec eux n’ont pas montré beaucoup de compassion, ni de motivation pour les accompagner au sommet ! 

On est déçus de ne pas s’être retrouvés tous là haut mais tout de même contents  d’avoir vécu cette expérience ! 

Allez il est temps de rentrer à La Paz pour un repos bien mérité ! 

 

Musique : Teardrop – Massive Attack

 

 

6 Commentaires

  1. Bruno OYER dit : Répondre

    Heureusement que je connaissais l’épilogue de ce trek, car sinon c’est la boule au ventre que je l’aurais lu.
    C’est une expérience que vous n’oublierez pas, mais qui ne figurera probablement pas parmi vos meilleurs souvenirs au niveau des sensations.
    Enfin félicitations à vous 4 pour être allé au bout de vos limites et d’avoir réalisé cette épreuve!

  2. AMCarlier dit : Répondre

    J’imagine aisément les affres associées à cette ascension et la fierté d’avoir franchi ce cap associant l’altitude, la technicité du glacier, la personnalité des guides et l’inconnue sur le programme, la langue constituant très nettement un barrage à la communication.
    Rémi avait connu cette « joie délivrance » sur le GR20 dans des conditions climatiques aux antipodes ….. avec un pari loufoque qu’il n’a heureusement pas renouvelé.
    Merci Florian pour cette restitution honnête et précise d’une expérience unique.

  3. zabeth dit : Répondre

    Encore une fois bravo pour cet exploit, vous pouvez être fiers de vous! Ca donne confiance pour relever vos prochains défis dans la vie (pas forcément si spectaculaires).

  4. Annie dit : Répondre

    Merci à Florian pour cette expédition qui m’a fait frissonné même si j’en connaissais l’aboutissement très fière de toi et de tous car vous êtes toutes et tous allés au bout de vos limites je vous dit encore 👏👏 et vous souhaite une très bonne fin de séjour avec ce qu’il vous reste y aura encore de belles à rzconter bises à tous

  5. Pascale Oyer dit : Répondre

    Félicitation à tout les quatre d’avoir réussi cette expérience dans vos limites de vos forces et cela était résonable. 😱
    Merci FLoriant de ce récit avec toute l’équipe
    À bientôt à vous quatre🤗

  6. Claire Dup dit : Répondre

    Bravo Flo ! ca fait peur et envie en meme temps !! 🙂

Laisser un commentaire