Découverte de la capitale économique Toronto

Passé le pont à l’ouest de l’île de Montréal, nous entrons directement en Ontario. Plus que 5 h de ligne droite sur la 401 sans réellement de décors à apprécier et nous arrivons à la plus grande ville du Canada : Toronto. Enfin une petite halte chez Wendy’s tout de même qui est réputé pour la saveur de ses burgers. On valide ! Le quartier d’affaire illuminé nous guide vers le centre ville. La CN Tower et ses lumières rouges se dressent devant nous. Elle reste l’emblème de la ville en raison de son record passé de la tour la plus haute du monde avec ses 560 mètres. Nous comprenons déjà que cette ville ne ressemblera en rien à celle de Montréal. Voici une petite carte pour vous donner une idée de l’emplacement de Toronto. Les chutes du Niagara ne sont pas dans notre programme.

Toronto Montreal

Toronto nous plonge directement dans l’univers Américain. Les hautes tours, les longues avenues ou bien encore les taxis colorés affirment les traits typiques d’une capitale économique. D’un autre côté, les buildings laissent la place à des maisons sur quelques étages ce qui est peu habituel pour nous dans une ville si importante. Le charme du passé reste présent avec notamment le quartier de la distillerie ou le campus universitaire. Comme souvent pour une grande ville, celle-ci a aussi son île qui est aménagée pour la détente des citadins. On vous dresse notre parcours sur une carte afin d’y voir plus clair.

Petit tour d’horizon en vidéo avant de vous présenter plus en détail de ce que nous avons pu voir de Toronto :

Musique Summertime Sadness – Acoustic Cover

Church and Wellesley

P1040931 (Copier)

Notre séjour débute ici chez nos amis  Elo et PE que nous remercions pour l’accueil, le sens de la visite et de la fête ! Habitants un condo au 22e étage, on a pu tout de suite apprécier la vue sur la ville de jour comme de nuit.

Devant nous, le lac Ontario avec la ligne de lumière à l’horizon qui nous indique les Etats-Unis. Après le petit dèj sur la terrasse, on débute la visite. Aucun message caché, mais on passe par le quartier gay que l’on remarque par ses passages piétons couleur arc-en-ciel et sa maison bleu où a lieu des représentations de travestis. On passe devant le grand supermarché Loblaws qui a été installé dans une ancienne patinoire. Une marque rouge dans un rayon indique l’emplacement du centre de la glace.

Centre ville

P1040818 (Copier)Toronto a aussi sa place avec ses écrans publicitaires au  Yonge Dundas Square. A partir de ce point, nous sommes entrés dans le Eaton Center qui est le plus grand centre commerciale de la ville. On y est entré non pas pour magasiner mais pour apprécier la dimension du bâtiment et son immense verrière. En sortant, nous passons devant l’ancien hôtel de ville. Cet ancien bâtiment impressionne par sa taille, son architecture et sa localisation au milieu des nouveaux buildings. Juste à côté nous nous arrêtons sur la place Nathan Phillips Square. C’est sur cette place qu’ont lieu les grandes manifestations tels que les concerts, discours ou bien encore le feu d’artifice annuel. Comme tous les touristes, on fait notre séance photo avec le lettrage 3D coloré. Derrière, nous voyons une sorte de soucoupe volante qui correspond au nouvel hôtel de ville.

Entertainment district

P1040944 (Copier)Depuis notre arrivée, la CN Tower ne cesse de se cacher à chaque coin de rue et de réapparaître entre les bâtiments. En la suivant, nous arrivons à Entertainment District. Jusqu’en 2007, cette tour fût le plus haut édifice au monde culminant à 560 mètres. Depuis, différents aménagements ont été ajoutés comme le plancher en verre ou la possibilité de se suspendre dans le vide ! Après 20 minutes d’attente pour faire imprimer nos tickets, nous montons  à 340 mètres en quelques secondes. Et oui, il faut savoir qu’à plusieurs endroits au Canada et US, il ne semble pas qu’ils aient encore les lecteurs pour lire les tickets sur les téléphones, il faut toujours réimprimer et pas recto verso s’il vous plaît ! P1040948 (Copier)C’est le moment de nous repérer un peu. Cette région étant assez plate, on peut voir la ville jusque la courbe de l’horizon. On apprécie surtout la vue sur le port et l’aéroport aménagé sur le lac qui grouillent d’activités.
En continuant vers le port, il est possible de se faire une halte à la brasserie Amsterdam pour apprécier le circuit dégustation ou bien manger un morceau. Ensuite, on prend plaisir à longer le quai en observant d’un côté le quartier financier et de l’autre toutes les voiles qui se dressent sur le lac Ontario. Ah le ferry est déjà là, il est temps d’embarquer pour Toronto Island !

Toronto Island

En montant dans le bateau, on ne se précipite pas vers l’avant mais on reste à l’arrière pour profiter de la vue magnifique sur la skyline. La couleur bleue prédomine sur ces bâtiments qui semblent conçus pour l’at07052016-P1040852 (Copier)tirer. Après l’accostage, on s’arrête sur la bande de sable qui nous attend pour la séance photo avec le beau panorama en arrière plan. Nous avons emprunté le sentier sur la gauche qui va se perdre dans les habitations. C’est un vrai havre de paix ici. Enfin, si on oublie le nombre de touristes qui doivent le traverser. Il paraît que l’acquisition d’une maison pour une revente se fait via une liste d’attente. Si vous êtes l’heureux élu, vous découvrez en même temps quelle maison obtenir, on ne choisi pas ! Après avoir traversé l’île, on arrive sur la plage Hanlan point, quelques personnes se font dorer au soleil même si la saison commence à peine. Dommage car le nudisme est autorisé sur certaines sections et mon pantalon me gène un peu. En repartant vers le cœur de l’île, on apprécie toujours la CN Tower qui essaie de se fondre parmi les arbres. Les gens se détendent en se baladant dans les allées, en naviguant dans les canaux ou bien en hurlant dans le petit parc d’attraction.

University of Toronto

Au centre de la ville est installée la plus grande université du Canada avec ses 70 000 étudiants. Créée à P1040884 (Copier)partir du milieu du 19e, on apprécie la diversité de l’architecture. Le lieu est très grand et semble correspondre à ce que l’on imagine d’un campus universitaire américain. Une limousine attend devant l’un des bâtiments, il y a peut-être une fête alors on décide d’y entrer. L’intérieur a un petit air de Poudlard avec les escaliers, la salle d’étude ou encore la cour intérieure. Dommage, pas de fête mais une séance photo pour un mariage. On ressort et on se dirige vers le parc à côté qui semble grouiller d’activités. A peine arrivé, tous les jeunes crient et un nuage s’envole. A ma montre 4h20, encore une célébration pour le cannabis ?!

Old Toronto

P1040965 (Copier)P1040964 (Copier)Pour une pause déjeuner, on voulait aller au Lawrence Market, c’est plus gros marché de la ville, mais il est fermé le dimanche. C’est quoi cette logique ? A retenter une prochaine fois. Au croisement de cette rue, on peut observer le Flatiron, un bâtiment romanesque gothique érigé fin 19e. Bon c’est pas tout ça mais on a faim, on se dirige donc vers le « Petit Déjeuner » pour un brunch. Il nous a fallut attendre un peu mais le cadre est bien sympa, l’accueil agréable et les ingrédients sont bons. Après s’être rassasié et pour conclure le repas on se dirige vers le quartier de la distillerie !

 

Distillery districtP1040985 (Copier)

A l’est de la ville, on trouve le quartier de l’ancienne  distillerie de whisky. Un temps, elle fut l’une des plus importantes au monde. Aujourd’hui, les bâtiments ont été réaménagés tout en conservant l’âme de ce lieu. On apprécie vraiment de s’y balader, d’anciens camions sont toujours stationnés pour agrémenter le décor et plusieurs terrasses agrémentent le lieu pour boire un verre ou même manger. Pendant la période de Noël, ce lieu est totalement illuminé et grouille de monde.

Retour par les 1000 Iles

09052016-P1050043 (Copier)

Il est maintenant l’heure de rentrer après ce bon WE et pour casser la monotonie de la route, on décide de s’arrêter aux 1000 îles pour y apprécier les lumières de fin de journée. Les 1000 îles sont situées à l’extrémité Est du Lac Ontario. En passant quelques traversiers, on arrive juste avant la tombée de la nuit et le soleil se décide même à sortir pour les séances photos. On s’arrêtera à l’île numéro 1 car on voulait juste se mettre l’eau à la bouche pour une prochaine escapade de fin de semaine (en juillet sûrement), l’endroit n’étant qu’à 2H-2H30 de route de Montréal.

To be continued…

Le mot de l’hôte

TorontP1040856 (Copier)o ou la vie américaine au Canada. Vivre à Toronto c’est vivre dans une mégalopole à taille humaine, marquée par l’influence du pays voisin. Ici, le basket et le base-ball sont rois et la ville tout entière vibre sous les prouesses des Raptors et Blue Jays. Votre séjour fut court mais nous espérons que vous avez pu ressentir l’atmosphère qui fait de Toronto une ville à part au Canada! On se retrouve bientôt pour étancher notre soif… (d’aventures).

 

 

 

 

 

 

5 Commentaires

  1. Oyer Pascale dit : Répondre

    Charmante ville et très impressionnante.
    peut être pourrons nous, la visiter lors de notre séjour !
    Qui sont les trois mecs devant l’île de Toronto?C’est quoi ces manières d’enlever son pantalon On n ‘est pas au camp naturiste du Cap D’Agde.
    Toujours du mal pour la vidéo, je vais réessayer plus tard!
    BIZ BIZ. A vous deux.

  2. Oyer Pascale dit : Répondre

    La vidéo donne envie, fait réver et merci à vous de nous faire connaître tout cela. Biz

  3. Bruno OYER dit : Répondre

    Merci pour cette nouvelle découverte. J’ai encore fait une super ballade du fond de mon canapé. Avec la vidéo, on a vraiment l’impression d’y être.
    C’est vraiment sympa de nous faire partager votre aventure.

  4. zabeth dit : Répondre

    Je pensais que Toronto n’était faite que de buildings, encore un a priori que vous démontez! 😉
    Très jolies photos.

  5. AMCarlier dit : Répondre

    Nous découvrons des quartiers de Toronto que nous n’avions pas vus lors de notre découverte de septembre 2008. Et pourtant !
    Découvrir avec des résidents est un plus appréciable que vous allez offrir vous aussi à vos futurs visiteurs.
    Les 1000 îles et les maisons victoriennes …. superbe ! Mais nous n’avions pas eu de chance : l’eau était aussi dans le ciel !
    Votre projet découverte de juillet permettra de combler l’absence de photos, votre blog confirmant sa capacité à voyager par procuration.

Laisser un commentaire