Budget congé sabbatique

Quel budget pour partir un an en congé sabbatique ?

Nous avons établi notre budget prévisionnel individuel à 22 000 euros. Mais c’est énorme diront certains ! En effet d’autres voyageurs arrivent à partir un an avec 10 000 euros mais sur un tout autre type de voyage en travaillant contre gîte et couvert. La majorité du temps, nous retrouvons des budgets autour de 16 000 euros. Mais ce que nous avons compris en faisant nos estimations, c’est que souvent ne sont pas pris en compte les frais qui persistent en France avec les impôts ! Or il faudra bien les payer durant cette année, nous avons donc choisi de les inclure dans notre budget prévisionnel car ils représentent au final un pourcentage important.

Ce budget nous semble cohérent par rapport à ce que nous dépensons habituellement dans l’année pour vivre, se divertir et voyager. Or c’est bien ce que nous comptons faire durant cette année sabbatique ! Notre projet ne consiste pas à nous serrer la ceinture mais à vivre à l’étranger en gardant un niveau similaire de dépenses. C’est bien pourquoi nous souhaitons aussi trouver un travail pour compenser ces frais.

Notre budget se divise en 6 catégories :

Budget congé sabbatique

  • Impondérable qui représentent 23% soit 5170 €

On y retrouve les frais auxquels nous ne pourrons pas nous soustraire : Impôt sur le revenu, impôt locaux, taxe foncière et l’assurance de voyage.

  • Frais de bouche qui représentent 22% soit 5000 €

Il faudra bien manger cette année, nous avons pris une moyenne de 13€ par jour. Nous avons souhaité ne pas prendre une référence journalière trop basse car nous commençons au Canada mais nous espérons la réduire durant l’aventure en Amérique du Sud.

  • Transports qui représentent 21% soit 4600 €

Ces frais grimpent vites aussi avec les billets d’avions, nous avons le trajet aller France – Islande – New York, le trajet retour prévisionnel Chili – France et le trajet pour aller en Amérique du Sud Montréal – Chili. Mais nous incluons également les transports du quotidien à Montréal ainsi que les transports pour nous permettre de visiter les alentours. Pour la deuxième partie du voyage nous avons pris une moyenne pour les frais d’essence et heureusement c’est beaucoup moins cher qu’en France.

Ce budget transport pourra évoluer un peu à la hausse selon l’option choisie pour le voyage en Amérique du Sud, potentiellement la location d’un van durant 6 mois. Les frais du van seront répartis avec ceux de l’hébergement car nous dormirons dedans.

  • Extra loisirs qui représentent 16% soit 3600 €

Ah oui on ne vous a pas dit ? On a quand même prévu de s’amuser durant cette année. Pour découvrir un pays il faut pouvoir tester le côté culturel, faire du tourisme et participer aux festivités ! Nous avons pris une moyenne de 300€ par mois pour faire des musées, du sport, des concerts, des apéro, des restaurants plus les autres extra potentiels.

  • Hébergement qui représentent 11% soit 2400 €

Ces frais sont beaucoup plus faibles qu’à notre habitude en France car nous tachons de les réduire. Nous allons privilégier la collocation à Montréal ce qui sera une vraie opportunité pour rencontrer de nouvelles personnes. En Amérique du Sud, nous comptons une nuit par semaine en camping / hôtel pour un vrai décrassage et une bonne nuit.

  • Préparation du voyage qui représentent 7% soit 1500 €

Plusieurs préparatifs sont à faire avant de partir et certains ont des coûts. La liste est décrite dans un autre article mais nous retrouvons : les vaccins, le renouvellement du passeport, le déménagement, le pot de départ au boulot, la soirée départ, la résiliation de certains contrats…

Étant habitués à voyager en mode sac à dos, nous étions plutôt bien équipés. Nous avons tout de même pris le parti que nos vêtements allaient supporter le froid du grand Nord Islandais et Canadien. Au pire nous utiliserions la méthode du multi couche pour contrer le froid. Nous avons cependant fait des dépenses sur le matériel pour immortaliser cette année via l’achat d’une caméra, appareil photo et stockage de données.

Comment limiter notre budget au cours du congé sabbatique ?

Maitrisedescouts Depuis quelques années nous voyageons et nous savons maîtriser nos dépenses. Nous sommes souvent agréablement surpris du coût total de nos vacances.

 Voici nos astuces :

  • Prendre le temps lors de l’achat du billet d’avion pour trouver le meilleur prix c’est souvent la dépense principale. Il faut se renseigner sur des forums pour connaître le prix le plus faible qui a déjà été pratiqué. Puis regarder régulièrement les prix notamment avec Google Flight  ou les alertes Skyscanner et dès que l’occasion se présente acheter. Notre expérience nous montre que ça ne sert à rien d’acheter trop tôt, il n’est pas toujours vrai que les prix ne font que croître. Ça ne sert à rien non plus de se réveiller en pleine nuit pour espérer avoir de meilleurs prix. Saisir les bons plans, par exemple pour ce voyage avec la compagnie Icelandair nous avons pu faire un arrêt « gratuit » de 6 jours en Islande sur notre trajet France – Canada.
  • Profiter de bons prix en train en s’y prenant 3 mois pile à l’avance. A chaque fois nous pouvons ainsi faire du Lille – Paris à 15€ en arrivant directement à l’aéroport.
  • Retirer de grosses sommes pour éviter la commission à chaque retrait. Prendre soin de mettre l’argent à différents endroits pour répartir les risques en cas de perte ou de vol. Sur notre voyage d’un an nous allons ouvrir un compte à Montréal pour recevoir nos salaires et éviter ces commissions. Pour la suite du voyage, nous utiliserons une banque en ligne sans frais à l’international.
  • Construire son voyage soi-même et selon les opportunités. On rencontre des personnes qui vont à endroit et c’est parti pour répartir les frais de transport. Exceptionnellement le mardi soir le planétarium est gratuit, il suffit alors d’adapter son agenda. On ne prend pas de tours opérateurs, on peut s’inspirer de ce qu’ils proposent puis le faire nous-mêmes ça évitera notamment d’arriver aux mêmes heures que les flots de touristes.
  • Varier son niveau de confort pour les hébergements. Certaines nuits, un dortoir sera suffisant et pourra être amusant pour rencontrer des personnes. Régulièrement partager sa chambre voire partager son lit. Parfois s’accorder le confort d’avoir sa chambre pour se ressourcer et avoir sa propre couette !
  • Profiter des transports de nuit pour économiser une nuit d’hébergement et ne pas perdre une journée en déplacement. Avec l’habitude on arrive à dormir et avoir un sommeil assez réparateur.
  • Partager est essentiel pour faire des économies. On évite des équipements en doublon, on massifie les achats des courses et on l’applique cette notion de partage aux transports et hébergements.
  • Faire à manger dès que possible. Nous partons sur la journée on emporte nos sandwiches. On dort dans une guesthouse ou dans un airbnb, on profite de la cuisine. Bon je ne dis pas en Asie il fallait mieux manger dans la rue car c’est vraiment pas cher et cuisiner aurait été compliqué vu les ingrédients !
  • Échanger avec les locaux sur les bonnes astuces. Ici on nous a déjà habitué à Kijiji un équivalent du « Bon coin » pour racheter à des particuliers, à Amigoexpress pour faire du covoiturage et à Zweet pour obtenir les réductions alimentaires dans tous les magasins de la ville.
  • Pour s’équiper avant de partir on ne peut que recommander d’aller au numéro 1 du sport en France. Le rapport qualité prix a toujours été au rendez-vous et la bonne résistance nous permet de réutiliser nos équipements à chaque voyage. Bon c’est vrai qu’à force c’est embêtant de voir ce short et ce tee shirt depuis cinq ans sur les photos !
  • Gagner du temps. Nous utilisons des applications pour faire les comptes entre amis pour éviter à chaque fois que chacun paye sa part. A chaque dépense une seule personne règle et celui qui est en retard payera la prochaine fois.

Comment suivre le budget au cours de l’année sabbatique ?

pilotagebudget Le budget est estimé, il va nous falloir maintenant le piloter. Nous avons donc prévu d’analyser nos dépenses et de les confronter à nos prévisions. Cet article sera mis à jour au cours de l’année. Nous voyons déjà que nos frais d’hébergement sont à la baisse grâce à nos amis très sympas qui nous accueillent. On remarque aussi que les extra ont été un peu plus élevés mais c’est normal avec le départ explosif en Islande, New York et les débuts à Montréal.

 Analyse des 4 premiers mois

Budget Réalisé
Impondérable 1723.333 1403.5
Frais bouche 1666.667 999.5
Transport 1533.333 784
Extra loisir 1200 1243.5
Hébergement 800 725
Prepa voyage 500 1192.5
Total 7423 6348

Bilan1-3

Ce que l’on peut constater :

  • Environ 6 500 euros de dépenses chacun pour les 4 premiers mois voire un peu plus car on a dû rater quelques frais. Donc bon point on est bien dans notre budget pour le moment, à poursuivre !
  • Les impondérables vont rattraper le budget par la suite car nos impôts augmentent…
  • Les frais de bouche sont plus faibles car je pense qu’on avait mis les apéros dedans mais on les bascule en extra ce qui est plus logique :p. Nous avons aussi eu des oublis sur les repas au travail ce qu’il faudra corriger lors du prochain bilan.
  • Les frais d’extra sont bien estimés pour le moment. On reste sur une moyenne de 400 par mois et au final vu tout ce qu’on fait c’est super.
  • Le transport ne prend pas encore une part importante car nous sommes majoritairement sédentaires sur Montréal.
  • Les frais d’hébergement correspondent bien pour le moment avec la colocation et les week-ends en commun en airbnb.
  • La part pour la préparation du voyage se lissera au fil du voyage car nous n’avons plus de gros investissements à faire.

 

Enregistrer

10 Commentaires

  1. zabeth dit : Répondre

    Très intéressant cet article, vous êtes bien organisés les gars!
    Question : pourquoi envisagez-vous de louer un van 6 mois en Amérique du Sud plutôt que de l’acheter puis le revendre?

    1. Caribou et flûte de Pan dit : Répondre

      Très bonne question ! Nous sommes en cours d’analyse sur le sujet, à ce stade des avantages pèsent en la faveur de la location. On vous tiendra informé prochainement sur notre choix.

      1. Yép! Je me permets de rebondir sur la question en connaissance de cause :)! L’achat d’un van peut être très rentable et facile si :
        – Vous achetez un van pas du tout équipé camper et vous prenez du temps et un peu d’argent pour l’arranger pour le roadtrip, selon votre période du retour (avril-juin), vous n’aurez aucun mal à le revendre à de nouveaux voyageurs très heureux d’en faire l’acquisition pour partir à leur arrivée sur MTL ( 4 acheteurs pour nous à notre retour de roadtrip).

        Tout ceci si vous avez prévu de traverser les US pour arriver en Amérique du Sud, je n’ai pas encore lu tous le blog mais je ne pense pas que ca soit dans vos plans? Perte de temps et surtout d’argent, car traverser l’Amérique centrale et devoir payer des Bakchich sur tous le trajet…

        Allez je vous laisse j’ai du retard pour rattraper les articles non lus ^^!

        La bise.

        1. Caribou et flûte de Pan dit : Répondre

          Merci pour ton partage :). Oui on a quelques contacts à Santiago pour acheter et aménager le véhicule, notamment pour une tente de toit. D’accord avec toi on ne va pas traverser les US, on fera ça au Chili !

  2. Oyer Pascale dit : Répondre

    Très beau commentaire pour votre année sabbatique Vous n’avez rien oublié, le budget parrait énorme mais avec tout ce que vous faites le portefeuille doit être gros. Vous avez bien raison !
    Mais, il ne devait pas y avoir un autre autre ami qui devait vous rejoindre dans 6mois ?

    1. Caribou et flûte de Pan dit : Répondre

      Oui tout à fait il nous rejoindra en septembre ! Il fera son budget pour les 6 mois avec nous en Amérique du Sud.

      1. zabeth dit : Répondre

        Je savais pas! ou alors j’ai pas écouté 😉

  3. AMCarlier dit : Répondre

    Trucs et astuces sont bien utiles et transposables, la répartition budgétaire est réaliste et rationnelle, respectueuse de vos valeurs….. l’optimisation des dépenses et la fiabilisation des recettes allant de pair.
    Je suppose que les impôts canadiens sont prélevés à la source : vous pourrez être de bon conseil pour la réforme fiscale 2018.

  4. Alexis L. dit : Répondre

    Cool d’avoir ces explications !
    J’ai trouvé récemment une banque en ligne qui a l’air sympa : http://rousseauxlesbonstuyaux.fr/number26-banque-gratuite-dans-le-monde-avis-et-test/

    Good luck !

    1. Caribou et flûte de Pan dit : Répondre

      Bien vu Alex ! On avait justement repéré cette banque allemande avant de partir, ça semble confirmer notre futur choix.

Laisser un commentaire